Introduction à l'Eglise de Dieu

Dans un monde de Chaos et de confusion religieux, il est souvent difficile de trouver la vérité absolue et un amour chrétien authentique. Néanmoins, la parole de Dieu promet un refuge, exempté de tous les enseignements erronés du monde et une base lumineuse pour éclairer les ténèbres. Jésus parle en ces termes de son Eglise : « Vous êtes la lumière du monde, une perle située au dessus de la montagne ne peut être cachée ». L’Eglise de Dieu est une Institution divine, répandue à travers le monde, dont les croyants sont engagés à accepter toute la Bible droitement divisée, comme leur règle de foi, de pratique, de gouvernement et de discipline, de la manière que le Saint-Esprit l’a révélé dans les Ecritures. L’Eglise est engagée à accomplir les quatre volets du but pour lequel elle a été divinement créée.

Pour Conserver et Garder la Vérité

Au milieu d’un monde qui ne croit pas dans la vérité absolue, il a été donné à l’Eglise de Dieu la responsabilité de conserver et garder la pure vérité de la parole de Dieu.

« Bien aimés,… afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux Saints une fois pour toutes » (Jude 3).

Dans ses écrits à Timothée, Paul lui rappelle que l’Eglise que Christ a établie devait être « …l’Eglise de Dieu Vivant, la colonne et l’appui de la Vérité… »

(1Timothée 3 :15)

Dans sa lettre aux Ephésiens, Paul reconnait qu’il n’était pas dans le plan de Dieu que l’humanité soit comme «… des enfants flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de la séduction, mais l’Eglise doit professer la Vérité dans la Charité… » (Ephésiens 4 :14 :15)

La Sainteté est l’une des marques distinctives de l’Eglise. Ceux qui sont décidés de servir la chair ont corrompus la sainteté dans ces derniers jours. L’Eglise de Dieu va démontrer fidèlement la Vérité de la vraie sainteté au monde, en esprit tout comme dans la manière de vivre. « Ainsi parle l’éternel: Je retourne à Sion, et je veux habiter au milieu de Jérusalem. Jérusalem sera appelée ville fidèle, et la montagne de l’éternel des armées montagne sainte. » (Zacharie 8 :3)

Evangéliser le Monde avec le Plein Evangile

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Mathieu 28 :19 :20)

L’expression « Plein Evangile » est utilisée aujourd’hui partout. Beaucoup d’organisations s’identifient elles-mêmes comme des Eglises du « plein Evangile ». Ce que la plupart entendent par cette terminologie est le fait qu’elles ne prêchent pas seulement le message du salut, mais aussi une doctrine du baptême du Saint-Esprit. Par définition, le mot « plein » signifie « complet ou entier ; dans toute la mesure du possible ». Afin d’être à mesure de prêcher le plein évangile, le corps du Christ doit enseigner tout ce que le Christ a prescrit. Parmi ces enseignements, il ya la repentance et la foi en Jésus-Christ pour le salut, qui entraine l’expérience de la nouvelle naissance, la sanctification comme la seconde æuvre de la grâce, l’obtention de la délivrance par rapport à la nature adamique, le baptême du Saint-Esprit avec l’évidence du parler en langues, la sainteté biblique sans laquelle personne ne verra Dieu, la restitution, le baptême d’eau, la Sainte cène et le lavement des pieds, le rassemblement du peuple de Dieu dans un seul troupeau, le perfectionnement des saints, ainsi que toutes les autres vérités bibliques.

Le monde doit recevoir le message complet et c’est à l’Eglise que la commission a été donnée pour délivrer la pleine parole de Dieu. L’Eglise de Dieu ne peut pas seulement se concentrer sur quelques enseignements populaires, mais par contre, elle a la responsabilité d’enseigner et de prêcher la parole de Dieu, complète et entière, dans toute la mesure du possible. C’est seulement de cette manière qu’on peut dire que le « plein » évangile a été délivré au monde.

« Cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin ». (Mathieu 24 :14)

Rassembler les Brebis de Dieu Dans un Seul Corps

« Pour le mettre à exécution lorsque les temps seraient accomplis, de réunir toutes choses en Christ, celles qui sont dans les cieux et celles qui sont sur la terre. »(Ephésiens 1 :10)

Etre « en Christ » voudrait dire être sauvé. Evangélisation est la première commission de l’Eglise, cependant, il n’a jamais été de l’intention de Christ d’avoir ses brebis divisées. Le même Christ qui a apporté le salut est celui qui a établi son Eglise (Marc 3 :13-19) et l’« acquise par son propre sang » (Actes 20 :28). « J’ai encore d’autres brebis qui ne sont pas de cette bergerie. Celles-là, il faut que je les amène, elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. » (Jean 10 :16). Cette bergerie est disponible afin de servir de protection et de direction aux chrétiens, lesquels sont ses brebis.

« Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds jusqu’à ce que vienne le schilo, et que les peuples lui obéissent. » (Genèse 49 :10). Ce passage est l’un des textes prophétiques inspirés qui parle du rassemblement du peuple de Dieu. Au fur et à mesure que le retour de christ s’approche, il y aura un grand afflux d’autres brebis et la bergerie va rapidement augmenter. La prophétie déclare que « ils s’informeront du chemin de Sion, ils tourneront vers elle leurs regards ; venez, attachez-vous à l’Eternel, par une alliance éternelle qui ne soit jamais oubliée » (Jérémie 50 :5)

Contribuer au Ministère du Perfectionnement des Saints

«C’est lui que nous annonçons, exhortant tout homme, et instruisant tout homme en toute sagesse, afin de présenter à Dieu tout homme, devenu parfait en Christ. » (Colossiens 1:28 )

Il a été donné à l’Eglise la commission de continuer l’æuvre que Jésus avait commencée. L’analogie reprise dans l’Evangile de Marc révèle cette Vérité et responsabilité « Il en sera comme d’un homme qui, partant pour un voyage, laisse sa maison, remet l’autorité à ses serviteurs, indique à chacun sa tâche, et ordonne au portier de veiller » (Marc 13 :34). Il projette ce même rôle dans l’Evangile selon Luc  « Il dit donc: Un homme de haute naissance s’en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l’autorité royale, et revenir ensuite. Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit: Faites-les valoir jusqu’à ce que je revienne » (Luc 19 : 12,13).Faire valoir n’est pas juste occuper une place. Cela se réfère aussi à l’exécution de certaines tâches liées à une responsabilité. Pour que l’Eglise fasse valoir ce qu’elle a à faire jusqu’au retour de Christ, Elle doit exécuter l’æuvre qui lui a été assignée.

« Pour le perfectionnement des Saint en vue de l’æuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ » (Ephésiens 4 :12)

La perfection a toujours été l’objectif de l’Eglise de Dieu depuis le début « Soyez donc parfait comme votre Père Céleste est parfait »(Mathieu 5 :48). Il a été même recommandé aux enfants d’Israël d’être parfaits. « Tu seras entièrement à l’Eternel ton Dieu » (Deutéronome 18 :13). Dieu ne demande pas ce qui est impossible, la perfection porte en elle, non seulement l’attribut de la sainteté, mais aussi la connotation de la maturité et l’état d’être parfait. Dans sa lettre à l’Eglise d’Ephèse, Paul exhorte l’Eglise à se débarrasser de l’immaturité (Ephésiens 4 :15) et dans son épître aux hébreux, il a été instruit aux chrétiens de tendre « …à ce qui est parfait ». (Hébreux 6 :1)

Share this Post